orange

Atelier Femmes SolidAIRes

"Mode"


Etes-vous (ou avez-vous été) sensible à la mode ? En quoi vous influence-t-elle ?

Oui j’ai été sensible à la mode et le suis toujours plus ou moins. Heureusement que je n’habite pas près de beaux magasins ! Une de mes amies me donnent beaucoup de vêtements donc j'en achète peu, je me dis que ce serait du gaspillage, mais de temps en temps, je me laisse tenter !


J’aime aussi les vêtements d’ailleurs, j’ai un boubou africain, une robe kabyle, une djellaba…. Cadeaux ou souvenirs de voyages qui prennent une valeur sentimentale.






Mes « dois avoir » (Must Have)


sont surtout :


le moral, la joie de vivre, le plaisir d'être


avec d' autres.



Je me souviens d’un petit haut (caraco) brodé au point de feston par mon arrière grand-mère paternelle et que ma cousine m’avait donné.


Il était précieux de par son héritage. Il avait jauni et j’ai tout fait pour qu’il retrouve sa teinte blanche sans vraiment y parvenir. Je l’ai porté comme ça, ça ne se voyait pas trop !


En le ressortant, je remarque qu'il a à nouveau des tâches très jaunes cette fois ! Je vais essayer de le nettoyer.

Je me souviens aussi qu'ado on m'avait dit que le jaune m'allait bien, je m'en souviens encore et en tiens compte parfois.


“La mode atteint le corps.(...) Une sorte de “ça” collectif se substitue à l’image que je croyais avoir de moi, et c’est moi “ça”.” Roland Barthes


Vos "must have"


la mode c'est
Etre "in"

Etre "dans le vent"

Etre "top"
curiosité toute féminine
mouvement, aller à la découverte tous nos sens en éveil

et voilà dans la vitrine d'un magasin mon regard s'attarde sur une robe fuchsia, coup de coeur!

Je pense que le couturier l'avait taillée pour une personne et c'était moi,
je suis presque sûre que c'était un homme ! car elle épousait fort bien mes formes.
Elle était chère, mais ce détail, je l'avais occulté. La mode est dynamique et vivante, c'est aussi le reflet d'une époque. Elle raconte quelque chose à travers la matière, la couleur, la forme, le mode de vie, l'image que nous voulons donner de nous.

La mode c'est tout ça

elle va, elle vient, elle revient

alors ma robe fuchsia, je la garde pour moi elle ne sera jamais démodée puisque j'ai toujours pour elle la même émotion.


“On pourrait presque dire que toute mode est risible par quelque côté. Seulement, quand il s’agit de la mode actuelle, nous y sommes tellement habitués que le vêtement nous paraît faire corps avec ceux qui le portent.” Henri Bergson


Un souvenir de vêtement

La mode a jalonné les différentes époques de notre histoire.
De grands couturiers la créent avant que d’agiles « petites mains » fassent apparaître la beauté de cette création.
La mode s’adresse souvent à des personnes devant être formatées pour la porter.

Aujourd’hui, les modèles s’adressent tout autant à des personnes qui ont les moyens de s’acquitter d’un bel article, qu’à des personnes qui s’habillent soi-disant à « moindre coût » dans des magasins représentés par des chaînes.

Les modèles ont ainsi été démocratisés, mais compte-tenu de l’effet publicitaire, le budget « mode » reste important dans certaines familles par rapport au revenu global.

Certains articles sont vendus à moindre coût. Mais je ne peux cautionner que certains magasins possèdent des ateliers clandestins et certaines marques font travailler, au loin, des enfants…

Des tarifs plus bas ne doivent pas être à ce prix !
Je garde le souvenir de ma mère qui dans certaines occasions portaient des chapeaux qui lui allaient fort bien et l’habillaient encore davantage.


“La mode, c’est la recherche d’un ridicule nouveau.”Nathalie Clifford Barney

La mode ailleurs


Elle symbolise le bonheur d’être mariée.


Elle se prépare dès l’adolescence car elle constitue la pièce maîtresse du trousseau.


Elle est synonyme de fête, même si on reste célibataire. C’est la gandoura de velours.


Pas n’importe quel velours, celui importé d’Italie, de Gênes exactement (de jellois en arabe, une petite déformation).


Cette robe est brodée à la main de fils d’or par des femmes tisserandes, spécialistes de ce genre de couture. Elle coûte assez cher et n’est égalée par aucune autre gandoura.


Les femmes adorent se pavaner dans cette robe et chacune veut rivaliser pour le motif et le nombre de figures.


Lorsque je la sortais de l’armoire, c’est qu’il y avait une fête quelque part et que j’allais bien m’amuser, rencontrer ma famille, même celle que je ne voyais pas souvent. Il y avait aussi mes amis, mais le moment qui me plaisait le plus était celui où l’on dansait tous ensemble, hommes, femmes et enfants.


“Les femmes nulles suivent la mode, les prétentieuses l’exagèrent.” Emilie du Châtelet

La mode pour la mode non, un style de vêtements, de chaussures, d’accessoires oui, c’est le reflet de ma personnalité, les couleurs que j’aime, le choix des tissus doux et fluides, adaptés a ma façon de bouger, unis ou imprimés dessins géométriques ou à fleurs selon la saison ou mon humeur, des chaussures qui marchent bien… un grand sac c’est ma petite maison, voilà ma mode à moi  

Stylisme revisité

Je l’ai depuis six-sept ans.
Je le mets dans les grands événements, les fêtes, mais aussi les événements plus tristes.


Il diffère à chaque fois car je change de chemisier et de broche sur la veste, et il m’arrive de mettre le pantalon sans la veste.

Je l’ “aime” car je me sens bien dedans et il me rappelle un événement bon ou mauvais, et aussi parce que je me sens plus à l’aise en pantalon qu’en robe.


C’est aussi quelque part un clin d’œil à l’émancipation des femmes qui se sont battues pour porter Le pantalon.






“La mode, c’est quelque chose au bord du suicide.” Coco Chanel





______________________________________________________________________________

Photo N°1 : " Jeunes femmes au café " © Paris Atmosphères, 1929
Photo N°2 : Ecole Anglaise " Portrait de Lady Angleterre XVIII " © Editions du Castelet
Photo N°4 : P.B. Brontë "
The Brontë sisters " © National Portrait Gallery (NPG 1725)
Photo N°5 : Sir J. Reynolds "
Elizabeth, Lady Taylor " © Frick Collection, New York

orange
orange